Vous êtes dans : Accueil > Espace professionnels > Présentation des services et techniques médicales > Le service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique

Le service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique

 

Par le Docteur Jérôme DUREUIL, Chef du service d'orthopédie.

Depuis sa création, il y a un peu plus de 40 ans, le Centre Hospitalier de Challans a toujours eu comme vocation d’accueillir la traumatologie. Le service a cependant commencé à se structurer il y a 25 ans, avec l’arrivée d’un chirurgien spécialiste autour duquel une équipe s’est petit à petit mise en place pour atteindre trois praticiens hospitaliers plein temps.

La Chirurgie Traumatologique

C’est évidemment une chirurgie qui a toujours existé sur l’Hôpital du site de Challans car le service d’Urgence a été très vite doté d’un SMUR. La garde est toujours assurée 24 heures/24 avec un chirurgien d’astreinte à domicile.

Le service a donc suivi le développement général des techniques de chirurgie d’urgence et on peut dire qu’il possède un panel de

possibilités techniques devant une fracture qui correspond tout à fait aux dernières techniques dont on dispose en France. En effet, chez l’adulte nous possédons tous les systèmes d’enclouage centro-médullaire pour les os longs ainsi que les systèmes de fixateur externe aussi bien pour les os longs que pour le bassin. Nous disposons en outre de plusieurs techniques pour traiter les fractures du col du fémur (vis-plaque, vis-clou, simple vissage en place, prothèse céphalique simple, prothèse intermédiaire, prothèse totale).

La chirurgie infantile reste un créneau important à Challans notamment en été car l’afflux de vacanciers entraîne une nette augmentation des fractures chez l’enfant et nous disposons évidemment de la capacité d’ostéosynthéser toutes ces fractures particulières notamment du coude et des avant-bras.

La traumatologie routière est en nette diminution. Il est évident que les grosses fractures du bassin ainsi que les fractures du rachis ont de moins en moins d’indications et l’on sait rester prudent et à notre place en transférant dans les services spécialisés notamment Nantais les traumatismes crâniens sévères ainsi que les fractures du rachis nécessitant une ostéosynthèse.

Nous avons la chance de travailler en harmonie avec les services Nantais. Nous possédons des outils de transferts de données notamment scanner qui nous permettent d’éviter les transferts abusifs et de prendre des décisions de manière collégiale avec nos confrères.

La Chirurgie Orthopédique

Celle-ci est plus récente à CHALLANS puisqu’elle a correspondu à l’arrivée d’un chirurgien orthopédiste spécialisé. Le service est désormais en capacité d’assurer tous les types de chirurgies orthopédiques standards.

Au membre inférieur, le gros de l’activité est évidemment constitué par les prothèses de genou et les prothèses de hanche.

Le genou est réalisé suivant la technique la plus récente, le plus souvent en postéro-stabilisé avec des plateaux mobiles, la fixation se faisant majoritairement sans ciment. L’acte opératoire est réalisé avec un navigateur, véritable ordinateur qui guide la main du chirurgien.
Certains cas particuliers peuvent nécessiter une prothèse unicompartimentale qui comme son nom l’indique ne change qu’une partie du genou, technique bien maîtrisée également par l’équipe. La récupération dans ce cas là est plus rapide mais les indications sont plus limitées.

La prothèse de hanche reste évidemment le fer de lance de l’orthopédie. La réputation à Challans dans ce domaine n’est plus à faire d’autant que nous utilisons une technique particulière au niveau du bassin qui s’intitule la double mobilité. En effet, la complication principale de la prothèse de hanche est la luxation de la prothèse. Cet inconvénient disparaît avec la technique de la double mobilité. Evidemment, elle en entraîne d’autres mais qui restent très minimes par rapport au risque initial. Les prothèse de hanche sont également utilisées le plus souvent sans cimentation mais nous nous réservons cependant la possibilité de cimenter certaines prothèses notamment en fonction de la qualité osseuse.

A propos des pieds, le centre hospitalier traite évidemment les fameux Hallux Valgus (oignons) qui sont la déformation des orteils et surtout du gros orteil. La technique utilisée n’a été introduite qu’il y a une dizaine d’années en France avec succès et nous l’appliquons depuis cette date.

A propos du membre inférieur, il ne faut pas oublier l’arthroscopie du genou qui est une intervention très couramment pratiquée, le plus souvent en ambulatoire avec les résultats que nous savons.

Au membre supérieur, la chirurgie orthopédique reste un peu plus limitée. En effet, la chirurgie de l’épaule commence à faire ses débuts. L’arthroscopie se met en place. La réalisation de prothèses simples ou dites inversées est également réalisée à Challans mais en nombre encore limité.

Les stabilisations d’épaule pour luxations récidivantes sont également réalisées à Challans.

En ce qui concerne la main, nous avons la chance d’avoir un chirurgien spécialisé dans ce domaine mais nous sommes également conscients des limites de la chirurgie notamment en cas d’urgence et d’atteinte tendineuse grave qui reste du domaine de SOS main. Néanmoins, nous utilisons toutes les techniques connues dans le traitement du canal carpien (par micro-chirurgie ou chirurgie à ciel ouvert) et de la maladie de Dupuytren (chirurgie à l’aiguille ou chirurgie à ciel ouvert).

Nous avons la chance de ne pas être situé trop loin du CHU de Nantes avec lequel nous avons de bonnes relations. Les cas difficiles sont la plupart du temps discutés lors du STAFF du Service de Chirurgie Orthopédique.

Ce sont eux également qui sont nos référents en infectiologie car malgré toutes les précautions prises et l’application des protocoles en vigueur, la chirurgie orthopédique et traumatologique peut susciter des infections nosocomiales et c’est avec ces collègues que nous traitons ces cas difficiles.

Haut de page