Vous êtes dans : Accueil > Espace établissement > Partenariats

Partenariats

Le Centre Hospitalier "Loire Vendée Océan" s’est tourné très tôt vers la coopération avec les autres acteurs de santé présents sur le territoire de santé de Challans, sur le territoire de la Vendée en général et au delà, au plan régional, notamment avec Nantes.

Les coopérations actuelles prennent la forme de conventions de partenariat d'une direction commune, ou de groupements de coopération sanitaire, structures juridiques reprises et renforcées par la Loi Hôpital, Patients, Santé et Territoire. A l’avenir, une communauté hospitalière de territoire (CHT), nouveau mode de coopération permettant d’associer par convention plusieurs établissements de santé publics, sera créée pour permettre de consolider une offre de soins de qualité accessible pour tous.

Le Centre Hospitalier "Loire Vendée Océan" fait partie d'une direction commune avec cinq autres établissements du Nord Ouest Vendée : les hôpitaux locaux de Bouin, Noirmoutier, St Gilles Croix de vie, l’Ile d’Yeu et l’établissement médico-social « La Madeleine » à Bouin.

Le Centre Hospitalier "Loire Vendée Océan" anime deux groupements de coopération sanitaire (GCS) :

  • le groupement de coopération sanitaire du Marais Breton Vendéen, qui mutualise douze fonctions transversales, allant de l’équipe d’hygiène opérationnelle à l’équipe mobile de soins palliatifs en passant par le service social hospitalier, la gestion d’une blanchisserie commune, le service de santé au travail, l’informatique médicale ou la structuration d’une filière gériatrique. Outre le Centre Hospitalier "Loire Vendée Océan", dix établissements adhérent à ce GCS : les hôpitaux locaux de Bouin, de Beauvoir-sur-Mer, de Corcoué-sur-Logne, de Noimoutier, de Saint-Gilles Croix de Vie, de l’Ile d’Yeu, le centre de médecine physique de la Croix Rouge à Saint Jean de Monts, l’EHPAD de Saint Jean de Monts, les établissements sociaux et médico-sociaux la Madeleine à Bouin et Henry Simon à Challans.
  • le groupement de coopération sanitaire dit COSALI, avec une association de médecins spécialistes libéraux (gastro-entérologues et dermatologues), qui peuvent ainsi, dans le cadre du service public hospitalier, accéder au bloc opératoire et disposer de lits pour hospitaliser leurs patients.

Il a participé activement à la constitution du réseau de santé gérontologique, dénommé RESPA, piloté par les 3 centres locaux d’information et de coordination (CLIC) du territoire.

Il a de multiples conventions de partenariat, avec :

  • le centre hospitalier départemental de la Roche sur Yon (urgences spécialisées, pédiatrie, endocrinologie-diabétologie, examens d’anatomo-pathologie, hématologie, sénologie, évaluation et traitement de la douleur, chimiothérapie des cancers digestifs, hémovigilance),
  • le CHU de Nantes (réadaptation cardio-vasculaire post infarctus, post chirurgie cardiaque, urgences spécialisées),
  • le centre hospitalier Côte de Lumière aux Sables d’Olonne (pneumologie),
  • le centre hospitalier spécialisé Georges Mazurelle (psychiatrie),
  • le centre hospitalier spécialisé de Montbert (psychiatrie, alcoologie),
  • de nombreux établissements d’hébergement pour personnes âgées ou handicapées (accès au plateau technique du Centre Hospitalier "Loire Vendée Océan" pour les résidents de ces structures dont l’état le nécessite).

 

 

Haut de page